Archive | janvier 2014

Avtomaidan – Révolte au volant

On a les révoltes qu’on peut. Alors qu’en France les associations d’automobilistes et de motards se mobilisent contre les limitations de vitesse et le stationnement payant, en Ukraine, certaines d’entre elles participent à la vague de contestation du pouvoir en place. Leur mouvement s’appelle Avtomaidan.

Lemonde.fr du 30 janvier publie un bel article sur l’engagement du mouvement Avtomaidan dans les manifestations contre le régime actuel en Ukraine. Voir en bas de cette note pour plus d’information sur ces manifestations, pacifiques en novembre 2013, devenues une vraie révolte suite à la répression brutale exercée par l’appareil étatique.

Avtomaidan, manifestations routières

Fait insolite dans l’histoire des mouvements populaires, Avtomaidan s’est structuré autour d’associations d’automobilistes. Lorsque l’Etat ukrainien à proclamé les lois liberticides du 16 janvier 2014 et a lancé les troupes de choc du Ministère de l’Intérieur (les Berkut) et des miliciens (les titouchkis) contre les manifestants, tenir le pavé est devenu difficile pour les citoyens ordinaires. Par une température de -17°C, l’eau des canons à eau de la police gèle presque instantanément. Seuls peuvent encore se battre les plus déterminés, les plus radicaux et les plus entraînés. Quelques associations d’automobilistes trouvent alors un moyen simple de mobiliser les citoyens lambda peu aptes à la baston : manifester en auto !

Défilés en voiture et assistance logistique

Des défilés et rassemblements de plusieurs centaines de véhicules sont organisés, notamment devant les luxueuses résidences des membres du gouvernement, pour en souligner la corruption. Ils apportent aussi leur soutien logistique aux manifestants, véhiculent les blessés (car les ambulances sont arrêtées par la police) et signalent les attaques de miliciens titouchkis. Ils sont aussi les premiers à documenter les violences policières, étant fortement équipés de caméras embarquées.

Répression, enlèvements, torture, assassinats

Ils pousseront leurs actions plus loin encore en organisant des embouteillages pour bloquer les cars de policiers anti-émeute et Berkuts. C’est à partir de ces actions spectaculaires et particulièrement gênantes pour le pouvoir que la répression va atteindre son paroxysme. Passages à tabac, véhicules incendiés. Enlèvements, torture et assassinats de plusieurs membres, dont des leaders du mouvement tels que Dmytro Bulatov ([update] enlevé et torturé durant une semaine), Igor Lutsenko, Yuriy Verbytsky (portés disparu). Un autre leader du mouvement, Sergiy Koba, a préféré fuir l’Ukraine sous les menaces.

Vulnérables par nature car visibles, peu entraînés et agissant loin du centre géographique du mouvement de Maidan, les automobilistes d’Avtomaidan sont aujourd’hui durement affectés. Le mouvement renaîtra certainement d’une manière ou d’une autre. On retiendra cependant qu’en Ukraine, des gens ordinaires, mus par une volonté de changement et de révolte contre la corruption et l’arbitraire.

NOTE :

Je n’ai pas vocation à débattre de politique, ni étrangère ni française. Ma ligne éditoriale est simple : je n’aborde que des sujets en rapport avec la route. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur la situation politique ukrainienne, leFigaro.fr a publié cet article d’analyse (payant) et leMonde.fr en offre une excellente couverture. Par ailleurs, des membres d’Euromaidan ont diffusé massivement celle-ci : Price of democracy (naturellement partiale mais qui résume bien les phases du mouvement : pacifique, répression, révolte)

Publicités